grossesse

Les modalités de la grossesse
Des sieges auto pas cher et de qualités
Les signes de la grossesse
Médicaments et grossesse
Le déroulement de la grossesse
Sexualité et grossesse
Les maux de grossesse
Les échographies
Le rôle de la sage-femme
Tabac et grossesse
Alimentation et grossesse
Votre bien-être
Papa présent à l'accouchement
accouchement

Où naitra votre bébé
Dans ma valise
En route pour la maternité...
La péridurale
Déroulement de l'accouchement
Les soins du nouveau né
Réussir son séjour en maternité
arrivée de bébé

Devenir parents
Acheter une poussette pas cher et de qualité
Le développement de bébé
L'environnement de bébé
Les soins de bébé
Allô maman bobo
La vaccination de bébé
L'alimentation de bébé
L'éveil de bébé
Comment laver le linge de bébé?
Les sorties de bébé
La sécurité routière
Les risques de la petite enfance
Quel mode de garde choisir?
forum
nos partenaires
ce qu'elles ont pensé du guide
plus d'infos
ça peut aider
revue de presse
mentions légales
envoyer un mail
Carte cliquable
Vous êtes désormais prête à donner naissance à votre enfant.
Voici comment se déroule un accouchement classique, toutefois, certaines éventualités que nous ne traitons pas ici se rencontrent dans quelques cas particuliers. N’hésitez pas à parler de vos appréhensions à votre médecin ou à votre sage-femme.
  Première étape : Monitoring

Vous voilà en salle de travail avec des capteurs autour de votre ventre... La sage-femme va installer une ceinture, équipée de 2 capteurs sur votre ventre.

Le premier capteur sera disposé au niveau de l'épaule de votre bébé pour entendre son rythme cardiaque et le second est disposé un peu plus bas, pour enregistrer le rythme et l'intensité de vos contractions. C'est grâce au Monitoring que l'on va écouter votre bébé.

Seconde étape : Dilatation                            

La sage-femme mesure par un toucher vaginal la dilatation du col à des intervalles de temps réguliers. La dilatation commence par l'effacement du col, c'est-à-dire qu'il devient de moins en moins long. Cela peut se produire plusieurs jours avant l'accouchement...

Le jour de l'accouchement, on passe de l'effacement du col à la dilatation. Le col va s'ouvrir pour permettre le passage de votre bébé. On mesure la dilatation en cm. À la fin de cette première phase, le col sera dilaté et mesurera 10cm.
Ce sont les contractions qui aident à la dilatation. Il est difficile de prévoir le temps que va mettre le col à se dilater, il est variable en fonction de chaque femme. La phase la plus longue se situe entre l'effacement et une dilatation de 3cm, elle va ensuite s'accélérer de plus en plus à partir de 5cm. C’est là que la poche des eaux se rompt, si ce n’est pas déjà fait.

Lorsque le col atteint 7cm (environ), le rythme des contractions s'accélère. À partir de cette phase de dilatation, tout va changer en rapidité et en intensité. C'est la période la plus fatigante, la plus éprouvante physiquement et émotionnellement.

Les techniques respiratoires deviennent indispensables...                             
Concentration, respiration, relaxation sont les maîtres-mots de cette phase.

Troisième étape : Expulsion          


Le col de l'utérus a atteint son ouverture maximale pour laisser passer la tête de votre bébé. Cette phase débute à la fin de la dilatation et se termine par la naissance de votre bébé.

Les contractions deviennent très intenses et très rapprochées.
Vous commencez à avoir envie de pousser. Si vous n'avez pas la péridurale, vous sentez très intensément que la poussée soulage votre douleur. Cela devient un besoin quasi-vital. Les contractions sont en effet devenues d'une intensité incroyable mais ce qui prend le dessus à cette étape, c'est la sensation que votre bébé descend.

La sage-femme peut cependant vous demander de ne pas commencer à pousser.
Il est capital d’écouter à la lettre ses consignes.
C'est maintenant que vous allez appliquer les conseils de respiration et de technique de poussée que vous avez acquis pendant les cours de préparation à l'accouchement. Le fameux : « inspirer, bloquer, pousser !!! ».

N'oubliez pas de bloquer la respiration le plus bas possible !
La sage-femme vous guide dans cet exercice. Elle vous aide à prolonger l'effort, vous dit de stopper ou de recommencer. Tout cela dans votre intérêt et en fonction de la progression de votre bébé.

Pour peu que le papa s'y mette et toute la salle est en osmose avec l'effort que vous êtes en train de fournir !
Une fois que la tête de votre enfant est dégagée, vous bénéficiez d'un petit laps de temps pour vous reposer... Les contractions vont suffir à faire sortir les épaules et le reste du corps de votre bébé.
Si vous devez encore pousser parce que votre bébé est un « bon petit bout » , la sage-femme vous guidera.

Ça y est… Il est sorti !!!              

Le peau à peau :

C'est le moment incroyable de la rencontre entre vous, votre enfant, et son papa… Prenez le temps de cette rencontre tant attendue !

Quatrième étape : Délivrance

Pendant que votre bébé part pour sa première toilette, vous attaquez la dernière étape de l'accouchement : la délivrance ! C'est-à-dire l'expulsion du placenta.
Vous allez de nouveau ressentir des contractions de faibles intensités. Le médecin ou la sage-femme peut appuyer sur votre ventre pour permettre au placenta de se décoller, de se décrocher et de sortir en douceur.

La délivrance peut se faire également naturellement. La sage-femme l'examinera pour vérifier qu'il est bien complet, qu'aucune partie n'est restée dans votre utérus.

Maintenant que l'accouchement a eu lieu, vous vous trouvez dans un état assez particulier, dans des sensations de bien-être infini, réaction naturelle de plénitude due, bien entendu, à l'arrivée de votre enfant, mais aussi à la sécrétion d'endorphines.
Annonces de garde d'enfant